Les martingales de la roulette

Dans cette page, vous trouverez les stratégies, appelées martingales, pratiquées dans les casinos par certains joueurs sur les tables de jeux de roulette et de boule.

User d'une martingale c’est savoir miser, de façon à analyser non seulement la situation précédente mais aussi à venir. Tout ceci pour minimiser les pertes et pour essayer de gagner plus, bref éviter de perdre.

Les différents types de martingales et leurs pratiques

Plusieurs techniques permettent d’augmenter la probabilité de gain au cours d’un jeu de roulette ou de boule. Voici ces techniques qui suivent les normes de règlementation de jeux .

La martingale classique

La martingale classique, la mise portera sur des couleurs (rouge ou noir) et sur des nombres (pair ou impair) mais avec une seule chance de gain. Si vous perdez, vous devrez doubler votre mise et ainsi de suite jusqu’à ce que vous parveniez à gagner. Exemple : la mise est d’une unité sur le noir, si le noir sort, le joueur arrête de jouer et il gagne une unité, si par contre, c’est le rouge qui sort, il doit doubler sa mise c’est-à-dire parier deux unités sur le noir jusqu’à ce qu’il gagne. Le joueur a donc une chance sur deux de gagner sa mise. La limite à cette martingale est la somme d’argent que le joueur peut atteindre. L’inconvénient de cette méthode est qu’elle n’est pas utilisable sur un grand nombre de coups.

La grande martingale

La grande martingale, elle est similaire à la précédente. Elle peut être pratiquée lorsque la mise maximum est au moins cent fois plus importante que la mise minimum. La différence est que non seulement le joueur double sa mise lorsqu’il perd, mais il en rajoute aussi une unité. Voyons comment ça se passe : la première mise du joueur est d’une unité, en gagnant il se trouve avec deux unités. En perdant une première fois, il joue trois unités  il encaisse six unités s’il gagne dans cette partie. Lorsqu’il perd une deuxième fois, il passe à sept unités, et cette fois-ci s’il sort gagnant il aura quatorze unités. Cette martingale est par ailleurs plus limitée, car si le joueur perd trois fois il doit miser quinze fois sa première mise au prochain coup. Elle présente également les mêmes inconvénients que les martingales classiques.

La martingale Pique Mouche

La martingale pique mouche s’applique à toutes les situations car c’est le joueur qui fixe le montant de la mise maximum. C’est une autre variété de la martingale classique. Elle consiste à jouer une nouvelle unité au coup suivant lorsque le joueur gagne. Mais en situation de perte, il doit rehausser sa mise. En d’autres termes, c’est après trois pertes successives qu’il doublera sa mise. Voici une petite démonstration du jeu : au premier coup le joueur fait une mise, il part avec deux unités s’il gagne. Après une première perte, il joue encore et cette fois-ci, s’il gagne, il emporte deux unités mais sans encaisser. A la troisième partie s’il perd, il jouera une unité, s’il gagne, il en encaisse deux mais part avec une seule. C’est une technique plus sûre parmi les autres. La raison en est que le joueur n’est pas obligé d’augmenter sa mise dès le départ en cas de pertes continues. Le seul inconvénient de cette martingale est son faible gain qui peut être nul si on perd dès le début de la partie.

La martingale Whittacker et la martingale Pyramide d'Alembert

La martingale Whittacker et la martingale Pyramide d'Alembert. La première technique est enclenchée quand le joueur mise la somme de ses deux précédentes mises et qu’il se trouve dans une situation de perte prolongée. Au moment où il gagne, il recommence à une  unité. La seconde technique a pour principe de diminuer la mise après un gain et d’augmenter celle-ci après une perte. Elle est souvent utilisée par les joueurs qui pensent qu’un gain diminue la chance de gagner, alors qu’une perte accroît cette chance. Pour la pyramide d’Alembert, elle a son contraire que l’on appelle la contre Alembert. Elle copie le même principe que la pyramide mais il faut miser dans l’autre sens, c’est-à-dire, diminuer la mise lorsqu’on perd et augmenter lorsqu’on gagne. L’idée est ici de penser que la chance passée est représentative de la future.

La martingale Paroli

La martingale Paroli, ici le joueur doit doubler sa mise à chaque gain. Le nombre de gain étant défini à l’avance, le joueur doit s’arrêter et recommencer avec la mise de départ. Il existe plusieurs types de paroli : paroli de un, lorsque le joueur ne poursuit plus après avoir gagné deux fois sa mise  paroli de deux, si après avoir gagné quatre fois sa mise il s’arrête  paroli de trois s’il gagne huit fois, etc.

Il existe une autre méthode plus complexe que celle exposée précédemment, la martingale Américaine. Elle requiert une bonne mémorisation des mises. Car, tant que le joueur gagne il remonte sa mise d’une unité. À la prochaine perte, il retient la mise qu’il vient de perdre et remet en jeu la somme de la première mise et de la dernière. Et s’il arrive à se redresser et gagne, il retient la mise qu’il vient d’obtenir et supprime la première. Puis il pariera de nouveau la somme de la dernière et du premier enjeu de sa liste en ignorant ce qu’il a supprimé.

NOTE DU WEBMASTER : Pour les débutants et joueurs de jeux de casino non-expérimentés, voir le menu de notre section aide casino. La séléction des meilleurs casinos en ligne de JouerauCasino.eu, voir jouer au casino en ligne. Pour en apprendre un peu plus sur les jeux de casino, visitez la section du site règles jeux de casino. Enfin, si vous désirez vous faire la main sur de nombreux jeux, aller jeter un oeil sur les jeux de casino gratuits de JouerauCasino.eu.






Il est dans le devoir de Joueraucasino.eu de vous informer que le fait de jouer en ligne doit rester un plaisir, un divertissement. Dans le cas contraire, nous vous recommandons fortement de visitez le site Adictel .